• Route du Rhum 2018

    Retrouvez ici toutes les informations sur la Route du Rhum 2018 et Maxime Sorel (VandB - Vaincre la mucoviscidose) que nous suivons en classe.

  • Après un bon début de course avec des prises d'options enrichissantes pour le futur, la météo dantesque nous a vite accueilli pour nous mener la vie dure.

    "Après tout, on était tous dans la même marre"

    Vient alors la casse de la cloison de mât qui me contraint à ralentir pendant plus de 72h.

    Impossible de mettre de voiles à l'avant afin d'éviter les chocs des vagues à haute vitesse. Le bateau est donc en déséquilibre total dans une mer défoncée en pleine dépression avec plus de 45nds de vent.

    Puis problème de barre à deux reprises. Une solution provisoire est trouvée et un arrêt en mer est prévu pour finaliser la réparation.

    L'aérien, capteur de mesure du vent (direction et vitesse) est HS! Pas étonnant au vu de l'état de la mer mais il va falloir monter au mât le changer.

    "Même dans les moments les plus durs, il faut savoir patienter et faire le dos rond, ça finit toujours par payer"
    Mais le mât est sur le pont, la course est terminée...

    Un grand merci à mes partenaires pour leur soutien indéfectible dans les bons comme dans les pires moments et particulièrement à V and B pour les paroles réconfortantes.

    J'ai reçu beaucoup de messages depuis la nuit dernière, franchement ça aide.

    J'aurais vraiment aimé terminer mes 4 années de programme en Class40, d'une autre manière...

    Sur ce bilan de course, désolé, mais là, les larmes ont eu du mal à s'arrêter de couler !

    Mais je vous rassure, ce n'était pas que des larmes de tristesse qui vous font jeter l'éponge mais bien des larmes d'espoir qui me font comprendre que malgré toutes ces épreuves, la vie voulait simplement me préparer à une prochaine échéance.

    "J'aurai ma revanche"  

    Mardi 13 novembre: sans voix mais pas sans larmes

    Mardi 13 novembre: sans voix mais pas sans larmes


    votre commentaire
  • Bonjour Maxime,

    Nous sommes la classe de CM1 CM2 de Chelun. On est fiers de toi. Nous sommes heureux de t’avoir soutenu. Le principal c’est que tu as participé surtout pour cette cause là. Tu gagneras la prochaine fois. On espère que tu vas bien rentrer. Ce n’est pas grave si tu n’as pas gagné, tu t’es bien battu, tu as fait de ton mieux. La prochaine fois tu auras plus de chance. On espère que tu ressaieras dans 4 ans. Tu gagneras peut-être la prochaine Jacques Vabre.

    Bonne chance pour la fin de la route. Sois prudent et rentre bien.


    votre commentaire
  • A 01h00 (TU) Maxime Sorel a informé la Direction de Course du démâtage de son Class40 V and B. Plus de deux heures ont été nécessaires à débarrasser le pont et mettre le bateau en sécurité.
    
    Un bout du mât a pu être conservé, Maxime Sorel a largué la partie qui était dans l’eau en la coupant. Grâce à ce bout de mât encore présent, le skipper va tenter de fabriquer un gréement de fortune dès le lever du jour.
    
    Maxime Sorel n'est pas blessé mais il est très fortement déçu de cette avarie majeure qui stoppe définitivement sa transatlantique. Il se dirige vers les Canaries.
    
    Plus d’informations dans la matinée

    votre commentaire
  • Salut la terre,
    
    Un grand merci pour les messages que je reçois c'est vraiment du positif en barre!!!
    
    Après la 3ème dépression le vent aura mis beaucoup de temps à se calmer, mais depuis ce matin il y autour des 20 noeuds et j'aperçois le soleil :-)))
    
    En revanche la mer est toujours désordonnée!!! en même temps, vu le temps où elle à été secouée, ce n'est pas étonnant et puis mine de rien, nous sommes sur une route plutôt nord et donc forcément ici la mer c'est un peu le chantier!!!
    
    En parlant de chantier, où en est notre système de barre!?
    
    La solution provisoire fait l'affaire mais cela nécessite un contrôle permanent car les vibrations sont importantes et la boulonnerie se dévisse.
    
    Il va falloir attendre encore que l'état de la mer soit meilleur pour finaliser les réparations. En tous cas, j'ai déjà étudié le dossier et j'ai même un plan B le cas échéant.
    
    Dans moins de 36H je devrais envoyer un spi et commencer la descente le long de l'Anticyclone des Açores puis 12h après toucher le vent de NORD EST des Alizés... OUI Ok il faut réparer la barre et le pilote avant d'envoyer le spi, merci du Rappel!!!  Mais il faut aussi toujours avoir un coup d'avance.
    
    Ce matin c'était mon premier vrai petit  petit déjeuner depuis le début de la course avec thé chaud, gâteau sans gluten, banane et orange hummm j'avais l'impression d'être à l'hôtel. Bon... la literie laisse à désirer... je ne vous donnerai pas l'adresse ;-))))
    
    Très bonne journée à tous et surtout bon weekend !
    
    #JeFaisMonMax à bord du VandBBoat alors vous aussi faites de même pour l'association Vaincre la Mucoviscidose en faisant un don sur la plateforme 

    votre commentaire
  • Bonjour à tous,
    
    C'est MichDej (Michel  Desjoyeaux) qui disait que la course au large : c’est une emmerde jour??? Mais si seulement ce n'était qu'une seule :-))
     
    J'ai perdu mon aérien (capteur d'angle et vitesse de vent en tête de mât.) Je n'ai donc plus aucune info sur la direction et la force du vent !! C’est le néant complet!!
     
    J'avais prévu de réparer mon problème de barre et pilote vers le lundi 12 au matin car le vent doit mollir je vais donc rajouter à la job list une montée au mât pour installer l'aérien de spare (de secours).
     
    Je ne sais pas ce que vous avez de prévu au bureau lundi matin, vous? Moi, ça ne fait pas rêver :-((
     
    Et puis oui, j'allais oublier : mon ballast arrière s'est vidé à l'arrière du bateau, la trappe a dû s'ouvrir. Résultat : petit jacuzzi à l'arrière, bah oui monsieur on ne se refuse rien!! 200 litres de flotte à vider !!! Ça m'a permis de voir que la pompe de cale marche super bien!!
     
    Allez bon dimanche à vous!!
     
    #JeFaisMonMax à bord de V and B

    votre commentaire
  • Une petite vidéo de Maxime à bord de son bateau!


    votre commentaire
  • Lisez l'interview de ce matin de l'organisation de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe : 
    Maxime Sorel : "On a vraiment envie de faire de la régate"
    https://www.routedurhum.com/fr/actualite/648

    "Comment ça va sur le Class40 V and B Officiel Vaincre la Mucoviscidose ?
    Ça ne se passe pas trop mal, c'était un peu dur hier, parce que j'ai cassé la cloison de pied de mât, ce qui m'a contraint à ralentir le bateau dans les vagues. La mer s'est un poil calmée cette nuit, mais elle redevient très formée ce matin. Et ça va être comme ça pendant 36 heures, je pense. Ensuite, ça va se calmer tranquillement en allant chercher l'anticyclone des Açores.

    Peux-tu nous en dire un peu plus sur la casse de ta cloison ? As-tu pu réparer ?
    En fait, c'est le pied de la cloison de mât qui est fissuré en deux, ce n'est pas vraiment réparable. La seule solution, c'est de ne pas trop tirer sur le mât, de ne pas le mettre en compression. Et pour ça, il faut mettre des petites voiles d'avant dès qu'il y a de la mer. Je ne peux pas faire de sauts de vagues comme je faisais au début, à tirer sur le bateau. Il faut vraiment prendre soin de lui le plus possible, ça me contraint à ralentir la cadence et à laisser passer ce gros temps. Et puis ensuite, on pourra tirer de nouveau sur le bateau quand il y aura moins de mer.

    Tu n'as pas du tout l'intention de t'arrêter ?
    Non, il n'y a pas vraiment d'intérêt. Je préfère y aller mollo dans les vagues et passé ce moment un peu rude, on remettra de la toile.

    Comment appréhendes-tu les heures à venir et notamment le coup de vent attendu pour demain ?
    Ça va arriver en début de nuit plutôt, il y a un front à passer qui va durer 5 heures et après, le vent va mollir tranquillement et ça devrait s'améliorer. Je ne pense pas que ce coup de vent soit plus fort que ceux qu'on a déjà eus, en tous cas, les fichiers ne le disent pas. La houle en revanche est vraiment énorme, je ne sais pas combien de mètres, mais il y a vraiment beaucoup de mer, les vagues arrivent de côté, on sent le bateau qui se fait un peu balayer par moments en crête de vague, il se couche un petit peu. J'espère juste que la mer ne va pas être plus démontée que ça, parce que ça craint un peu.

    Physiquement, comment te sens-tu, as-tu eu le temps de te reposer un peu ou est-ce compliqué dans ces conditions ?
    Les conditions sont rudes, je n'ai pas trop de table à carte et j'ai du mal à envoyer des mails à l'ordi, c'est dur, ça me fait mal à la tête. En fait dans mon malheur de cloison hier, le vent est un peu tombé, la mer s'est rangée un tout petit peu et j'ai pu manger, dormir un peu. De toute façon, il fallait que je ralentisse, donc je n'avais pas trop le choix. Je suis un compétiteur, je déteste ça, mais bon, c'est de la survie du bateau et du bonhomme qu'il s'agit, donc il n'y a pas le choix, il faut garder ce cap-là.

    On imagine que tu as hâte de sortir de ce système dépressionnaire qui balaie la flotte depuis le départ de Saint-Malo ?
    Oui, c'est un peu l'hécatombe, j'ai fait un imprime-écran de la situation de tous les bateaux hier, c'était un peu n'importe quoi, il y avait des bateaux dans tous les sens, dans le Nord dans le Sud, tout le monde essaie de s'en sortir comme il peut. En tous cas, on a vraiment envie que ça s'arrête et qu'on puisse redémarrer une course normale, faire de la régate plutôt que de la survie."
    [propos recueillis le 8-11 à 11H11]

     

    Malgré les avaries Maxime ne lâche rien et pointait à 13H45 en 9ème position  


    votre commentaire
  • Bonjour à tous,
    
    ici c'est la guerre et il nous reste encore une grosse bataille avant de toucher les alizés.
    
    J'ai dit à plusieurs reprises que le passage des écluses était un peu comme une arène où l'on hurle sur les gladiateurs.. et bien à l'intérieur de l'arène il ne fait pas bon vivre!!! les conditions depuis le départ sont dantesques!!
    
    Le pire c'est que les derniers routages annoncent encore 40 noeuds pendant 1/2 journée et cela face aux vagues!!! j'ai déjà mal à la tête rien que d'imaginer ouchhhh...
    
    c'est vraiment compliqué d'écrire sur le clavier avec ces conditions, là je viens de rouler la trinquette car le bateau était à plus de 11 noeuds et ça tape trop fort dans les vagues. du coup ça tape un peu moins fort mais j'avance à 7 nœuds seulement.
    
    vivement dans 48H!!!! que cela ressemble de nouveau à une course et pas à de la survie comme dans mon cas.
    
    bonne journée à tous à très vite à bord du V and B qui hurle à la mort à chaque vague
    Max

    votre commentaire
  • Message reçu hier soir par mail:

     

    Bonsoir,

    Vous avez sans doute vu, sur la cartographie, que le Class40 V and B n'allait pas à des vitesses habituelles.

    Suite à la fissure de la cloison sous le pied de mât, Maxime Sorel est dans l'incapacité de poursuivre sa route dans des conditions normales, pour le moment. Les conditions de mer sont dantesques et les chutes répétées du bateau appuient fortement sur la structure du bateau.

    Afin de minimiser les compressions, les voiles d'avant ont été pliées. Les pressions créées par ces voiles peuvent engendrer un problème structurel.

    Maxime a découpé la plage avant pour inspecter la cloison et faire une photo de la fissure qui a été envoyée aux équipes à terre.

    Suite à l'analyse de cette photo :
    La solution est de faire le dos rond pendant les prochaines 48 heures et mettre entre parenthèses la course.

    Le skipper va bien, il se prépare à l'arrivée de la 3ème dépression qui viendra de l'ouest, provoquant des vents forts et une mer hachée.

    Après le passage de ce front, il pourra de nouveau utiliser les voiles avant et poursuivre sa course dans une mer cette fois rangée.

    Plus d'informations, demain,
    bonne soirée


    votre commentaire
  • Mail reçu par son équipe hier soir:

    Bonsoir à tous,

    Je suis dans une machine à laver depuis un bon moment, je vais bien, je reste à l'intérieur du bateau la plupart du temps, la mer est très dure, je suis mieux dedans que dehors.

    Le passage du premier front s’est bien passé la nuit dernière j’ai pris une option qui est plus ouest que les autres. C’est l’option que l’on avait décidé de prendre avec le routeur avant le départ. Certains sont descendus très sud, forcément au classement ils sont devant mais normalement et en théorie, notre option prise avec Carac et d’autres est sensée payer sous 24 heures. Maintenant on va viser la 3èmedépression, c’est elle qui va nous dire par où passer, on devrait être assez sud pour attraper les alizées, enfin j’espère.

    J’arrive un peu à me reposer mais ça tape vraiment beaucoup. Là, les vitesses ont un peu ralenti mais la nuit dernière c’était de la folie, j’ai fait quelques petites cabrioles dans 45 noeuds de vent sans casser de matériel. La houle était tellement importante que le pilote automatique faisait un peu n’importe quoi.

    Dans la nuit de dimanche à lundi, je n’ai quasiment pas dormi, le jour d’après je pensais pouvoir me reposer mais je n’ai pas pu. Là j’essaie de le faire, j'ai un long bord tribord et je me suis surtout sorti de la tête que le bateau pouvait se casser en deux à tout moment. Je le trouve en tout cas très résistant !

    Je ne peux pas écrire de mail (ça bouge trop !), il fait très froid mais le moral est bon,

    Bonne soirée et à demain.
    Max


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique